La Faune

 
 
Six espèces d’intérêt communautaire, c’est-à-dire listées à l’annexe II de la directive « habitat, faune, flore » sont répertoriées sur le site (les espèces présentées ci-dessous), cependant d’autres espèces à enjeux sont également présentes bien quelles ne soient pas des espèces de la directive « habitat, faune, flore », c’est le cas notamment du Faucon pèlerin. La préservation et la protection de ces espèces est donc assurer par d’autres politiques publics.

Revenons aux espèces d’intérêt communautaires du site…

Les chauves-souris :

5 espèces d’intérêt communautaire ont été identifiées sur le site utilisant au moins une entité pour une ou plusieurs phases de leur cycle de vie.

  • Le Grand murin (code espèce natura 2000 : 1324) :

Grand murinPlus grande espèce européenne de chauves-souris, le Grand murin peut faire jusqu’à 25 km pour aller s’alimenter en sous-bois notamment de coléoptères à même le sol. Uniquement insectivores comme toutes les chauves-souris européennes, cette espèce est connue sur le site en hiver et en été, notamment avec la présence de plusieurs colonies de mises bas à proximité du site.

 

  • Le Grand rhinolophe (code espèce natura 2000 : 1304) :

Brochette de Grand rhinolopheCette espèce fait également partie des grandes espèces de métropole. Cette espèce, qui a la particularité comme les autres rhinolophidés de se lover ailes refermés au repos, est particulièrement menacée à l’échelle régionale, elle est considérée « en danger » sur la liste rouge régionale. Elle est connue sur le site en été et en hiver. Elle affectionne particulièrement les insectes coprophages et elle a besoin de lisières et de haies pour se déplacer.

 

  • Le Petit rhinolophe (code espèce natura 2000 : 1303) :

Petit RhinolopheEspèce beaucoup plus petite, de la taille d’une boîte de pellicule photo. Cette espèce à également besoin d’un maillage bocager et de lisière pour se déplacer. Plus opportuniste pour son alimentation, ces populations sont quelque peu moins en danger que le Grand rhinolophe. Elle est présente sur le site en hiver et en été.

 

  • Le Murin à oreilles échancrées (code espèce natura 2000 : 1321) :

Murin à oreilles échancréesEspèce de taille moyenne, présentant une silhouette trapézoïdale au repos, ses oreilles sont tombantes et bien parallèles au repos. Cette espèce, bien qu’elle ne se nourrisse pas que de ça, aime particulièrement les araignées. Elle va chasser en forêt de feuillus ou dans les fourrés, les vergers mais aussi à proximité des milieux aquatiques notamment des ripisylves. Sa présence est surtout connue en hiver sur le site.

 

  • La Barbastelle d’Europe (code espèce natura 2000 : 1308) :

Barbastelle d'EuropeElle s’identifie assez facilement, de couleur noire, très sombre, sa face est plate et ses oreilles se rejoignent formant comme un masque noir. C’est une espèce essentiellement forestière qui gîte dans un réseau d’arbres en forêt et chasse dans les layons forestiers, les lisières où sous la canopée entre 7 à 10 m du sol. C’est une espèce qui possède un régime alimentaire très spécialisé, puisqu’il est constitué à 90 % de petits papillons. La sylviculture intensive et la monoculture d’arbres lui sont bien entendu défavorable.

 

  • Le Lucane cerf-volant : (code espèce natura 2000 : 1083) :

Lucane Cerf-volantPlus grand coléoptère d’Europe, le Lucane cerf-volant passe l’essentiel de sa vie sous forme de larve (parfois jusqu’à 5 ans) vivant dans le sol ou dans de vieilles souches en décomposition, la phase adulte elle ne peut durer qu’un petit mois. Le dimorphisme sexuel est très marqué chez cette espèce dont les mâles se reconnaissent aisément par leur mandibules brun-rougeâtre pouvant atteindre un tiers de la Longueur du corps, les mâles peuvent atteindre la taille de 7-8 cm. Cette espèce saproxylophage (qui mange le bois mort) apprécie particulièrement les forêts de feuillus, peu exploitées ou tout du moins dont un pourcentage de bois morts au sol comme sur pieds est assez important.

Dernières Actualités

Inventaire Chauve-souris du site N 2000

En 2017, la Société d’histoire naturelle d’Autun s’est chargée d’inventorier les chauves-souris de l’ensemble des entités du site N2000 des […]

Publié le 20 novembre 2018

3e comité de pilotage

Le dernier Comité de pilotage (Copil) du site Natura 2000, organe de concertation locale, s’est réuni le 24 janvier 2017 […]

Publié le 8 février 2017